© Fabienne Jouault

January 7, 2020

November 5, 2019

April 24, 2019

Please reload

Posts Récents
Mes articles

COMMENT GUERIR L'ENFANT BLESSE EN NOUS ?

April 3, 2019

 

Lorsque j’ai pris conscience, il y a quelques années, de ma dimension spirituelle, c’est-à-dire de la reconnaissance de l’Etre Divin que JE SUIS, par le biais de mon âme, j’ai commencé à mieux comprendre  mon fonctionnement humain.

Dans ma petite enfance, alors que je ne cherchais qu’à être heureuse, voir les autres heureux autour de moi, vivre ma joie d’enfant, aimer et être aimée, la petite fille que j’étais a rencontré ses 1ères frustrations. ses 1ers besoins insatisfaits (physiques, psychologiques et psychiques) .

J’ai été déçue par le comportement de ces adultes qui n’ont pas répondu à mes propres besoins. Ces besoins ont été installés, en moi, à l’intérieur de mes cellules, et j’ai dû adapter des attitudes qui allaient, selon moi, être propices à recevoir cette attention, cette approbation cette tendresse dont j’avais besoin.

C’est comme un masque que je prenais et qui a fait de moi un enfant qui tentait d’obtenir, ce dont j’avais besoin.

Et, cela a fait de moi un adulte adapté et sur-adapté. Je me suis adaptée à mon environnement (familial, social) pour me faire aimée, appréciée.

Combien de choses ai-je fait dans ma vie pour plaire à papa, maman, mes professeurs, mes amis, mes employeurs…pour recevoir de la reconnaissance, de l’approbation, montrer que j’étais une bonne fille, une bonne élève, une bonne amie, ou une bonne employée ?

Mais, la vérité, c’est que je jouais des rôles, c’est que je n’étais pas vraiment MOI, et les blessures, les frustrations se sont installées et ont grandi.

J’ai donc cherché, à l’extérieur de moi, des manières de retrouver du mieux-être, mais tout cela était éphémère, ponctuel, rien ne venait vraiment guérir ces blessures.

Jusqu’au jour où j’ai pris conscience que je n’étais pas seulement un Etre humain, que seul le monde terrestre n’existait pas. La vie m’a bien aidée ! J’ai contacté le monde invisible, le monde de l’amour et de la lumière, la dimension spirituelle. Et, dans mon cheminement, j’ai compris que j’étais reliée à ce monde par le biais de mon âme, l’âme de la petite fille que j’étais vraiment.

Seulement, la petite fille humaine avec toutes ses blessures, ses frustrations, ses conditionnements, ses croyances avaient besoin de soins, de guérison pour retrouver sa pleine lumière, son autonomie, sa liberté d’être.

En retrouvant FOI en la vie grâce à ma dimension spirituelle, j’ai trouvé la clé pour ce faire.

J’ai demandé à mon âme de délivrer dans mes cellules, l’amour, la tendresse, l’approbation dont la petite fille avait tant manqué.

Pour pouvoir faire cette transfusion d’amour que contient mon âme, j’ai appris à reconnaître mes besoins.

Et, ce sont mes émotions qui sont l’indicateur.

A chaque émotion, c’est l’âme qui frappe à ma porte pour venir soigner l’enfant blessé.

 

Si je me sens triste : mon âme désire donner de l’amour, de la considération

Si je sens la peur : mon âme tente de me rassurer, de me donner de la confiance, de la sécurité.

 

Mon âme est là pour donner satisfaction à tous mes besoins anciens !

 

Alors, si vous aussi, vous décidiez d’aller à la rencontre de votre âme pour retrouver votre lumière ?

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

Archives