fleurs 4.webp

Mon chemin de vie

et mon auto guérison

MON CHEMIN EN TANT QU’HUMAIN

 

Je suis née dans une famille d’un milieu rural, 6ème et dernier enfant de la fratrie.

Mes parents, agriculteurs modestes, consacraient beaucoup de temps au travail pour faire vivre la famille. Ils ne partageaient pas leurs sentiments, leurs émotions. Cela ne se faisait pas. Les relations étaient limitées aux choses de la vie quotidienne.

 

 Je ressentais une certaine fragilité et sensibilité en moi et j’étais plutôt timide.

 

 C’est à l’adolescence que les choses se sont compliquées. A l’âge de 15 ans, j’ai déclaré, la nuit, des crises, sous forme de cauchemars, qui me faisaient perdre conscience de mon environnement et qui m’emportaient dans des peurs terrifiantes. A l’époque, j’ai été soignée par le médecin de famille qui n’a jamais diagnostiqué ces crises. Dans la famille, on a très vite évité de parler de cela et je me suis sentie incomprise.

Il a fallu que je devienne autonome pour me prendre en charge et trouver des solutions auprès d’alternatives comme l’homéopathie et la phytothérapie qui m’ont permis de mener une vie normale. On a fini par diagnostiquer des crises de spasmophilie. Mais, même si ces crises se sont un peu calmées, les sensations, elles, par contre, étaient bien présentes. Le mal-être et les angoisses s’étaient installés.

Comme tout un chacun, la vie continuait à m’apporter son lot d’expériences et d’évènements pas toujours faciles, voire douloureux quelquefois. Le suicide d’un de mes frères, la maladie de ma mère très difficile à gérer ont été des sources de grande souffrance pour moi. J’étais submergée par les émotions que je n’arrivais pas à maîtriser. Une grande fatigue physique et psychologique s’est installée et un jour, à l’intérieur de moi, tout a implosé !  Un énorme lâcher-prise et tout s’est effondré en moi.

 

 

 

EXPERIENCE INEDITE

 

  Bizarrement, là, où certaines personnes vivent l’expérience de l’implosion comme une « fin », moi, je l’ai vécue comme une « libération », j’ai ressenti, pour la 1ère fois de ma vie, un sentiment d’apaisement, de bien-être.

 

Et, dans cet état, j’ai entendu au plus profond de moi ce que j’appelle « ma petite voix » qui me disait de faire une pause dans ma vie. J’ai suivi mon ressenti, je me suis sentie guidée, prise en mains : toutes mes résistances avaient lâché.

Arrêt de travail, rencontre avec un livre intitulé : « s’aimer pour mieux aimer » d’Alexandre Lucas, qui a fait résonnance en moi car il évoquait le sentiment d’amour pour soi. Emergeait en moi le besoin de m’écouter, de me respecter, de me considérer, bien loin de l’éducation sévère et rigide que j’avais reçue !

 

 Au lendemain de ma lecture, une autre expérience, hors du commun. Pendant quelques secondes, je me suis retrouvée dans une bulle protectrice et ai ressenti une énergie d’amour, de la lumière intense, parcourir tout mon être. J’étais cette énergie d’amour. Je capte aussitôt une présence, tout près de moi, je la reconnais, c’est mon frère, parti 10 ans plus tôt, c’est doux, c’est chaud, aucune peur, et à nouveau, ma petite voix intérieure qui me dit que si je le décide ma vie peut changer. Cet instant ne me quittera plus et deviendra ma seule motivation désormais.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DES REMISES EN QUESTION

 

Je décide de m’engager dans une formation de développement personnel .

Cette formation va me permettre de me poser, de prendre le temps d’aller regarder ma vie, ce qui s’est passé et qui a fait que j’en suis arrivée là. Chaque domaine est exploré. Les outils et conseils fournis par Alexandre sont puissants. Cela oblige à se remettre en question et permet de découvrir des comportements, des attitudes que j’ai adoptées inconsciemment.

Je prends doucement conscience de mes conditionnements liés à mon enfance, mon éducation, mon environnement, ma famille, ma vie professionnelle, sociale…et que tout mon mal-être est la conséquence de mes croyances, de mes pensées, des blessures que je porte (sentiment d’abandon, de rejet, de trahison, d’injustice, d’humiliation), de mes émotions à fleur de peau.

Lors d’un soin, une sensation dans mon corps se manifeste et ramène à ma conscience un abus subi dans mon enfance et ayant causé un traumatisme physique et psychologique. Le trauma a engendré un état de victime, une dévalorisation, une mauvaise estime et un regard critique sur moi-même. Je me suis construite une personnalité à partir d’une base traumatisée à laquelle je me suis identifiée.

 

Mais cette représentation de moi ressemble- t-elle vraiment à qui je suis ?

 

 

DES PRISES DE CONSCIENCE

A cette même époque, je partage cette expérience avec Marie-Odile Sansault du site http://unite-jesuis.com/  rencontrée dans ma vie professionnelle quelques années avant, et avec qui, je ressens des liens très forts, une belle amitié et en qui j’ai une grande confiance. J’ai toujours en mémoire l’expérience de la présence de mon frère, de mon vécu de l’énergie d’amour et je sais que ce que j’ai ressenti n’est pas arrivé par hasard et j’ai besoin d’en comprendre le sens. Marie-Odile, m’apprend qu’elle est dans une démarche spirituelle de la vie depuis quelques années déjà, me partage son expérience et témoigne de comment elle allie sa nature spirituelle à sa condition humaine.

 

Ce qu’elle me dit ne me semble pas étranger, ni hallucinant, me touche.

Une fois de plus, une résonance est là. Mais le mot spirituel ne m’est pas très familier. C’est quoi exactement sa définition ? cliquer sur le lien ci-dessous.

LA DIMENSION SPIRITUELLE

Avec son aide, je vais prendre conscience de l’Esprit qui est à l’intérieur de moi. Ce n’est pas une option que je pourrais choisir, mais une réalité en moi, une ressource disponible pour ma vie humaine de tous les jours. Je retrouve la connexion avec mon âme. Je m’aperçois que j’ai toujours fait l’amalgame Spiritualité religion. La religion est un enseignement, un dogme, alors que la spiritualité, c’est tout simplement ETRE SOI, retrouver vraiment qui « JE SUIS ».

 

 

 

 

 

 

 

MON CHEMIN VERS MA DIMENSION SPIRITUELLE ET MA GUERISON

 

Je vais alors prendre conscience que l’expérience vécue dans mon corps comprend aussi une dimension spirituelle. Le mal-être m’a obligée à chercher, a permis que je trouve l’Esprit en moi. Ma véritable guérison viendra de la Source spirituelle de mon être.

A partir de ce moment, lors de mes confrontations à ce que je ressentais en moi, mes émotions désagréables, mes douleurs, mes souffrances, mes blocages, j’ai fait appel à la puissance de l’Esprit que je contiens. Je me suis reconnectée à la Source, ressource à l’intérieur de moi, que, d’expérience, je sais présente, afin qu’elle m’aide à éclairer toutes les zones d’ombre que je portais en moi de par ma nature humaine et mon vécu.

Des situations, des évènements, des expériences, des souvenirs sont, à chaque fois, remontés à la surface et j’ai pu regarder ce qui émergeait avec plus de hauteur, de recul, de compassion. J’ai vu comment je me suis créée : 

  • Un mental avec des croyances (je ne suis pas capable de, je ne suis pas à la hauteur, je n’en fais pas assez…) et des conditionnements liés à mon éducation familiale, sociale.

  • Des blessures : tout ce que la petite fille que j’ai été a interprété, lorsqu’elle s’est sentie rejetée, abandonnée, trahie, humiliée et a souffert d’injustice.

  • Des émotions telles que la peur, la colère, la tristesse, la rancœur, dues à des blessures

J’ai alors compris combien tout cela m’avait éloignée de qui je suis vraiment. Ces créations m’ont amenée à façonner une personnalité qui ne représente pas celle que je suis.

J’ai pris conscience que personne, vraiment personne, ne pouvait porter, à ma place, mon histoire qui m’appartenait intimement.

 

Alors, là, pouvait commencer la vraie guérison, pas celle que j’ai cherchée longtemps à l’extérieur, en essayant de trouver le magicien qui s’occupera de moi, sans que je n’aie besoin de m’investir et de me prendre en charge. Non, la vraie guérison, je l’ai senti, a commencé lorsque j’ai compris qu’il me fallait regarder ce qui était là, au fond de moi, y faire face en adulte responsable, par amour et respect pour moi-même. Il n’était pas question de me positionner en tant que victime ou coupable.

Il était question d’avoir un regard bienveillant, et d’accueillir avec amour et tendresse toute la charge mentale, émotionnelle, en parent affectueux, compréhensif, à l’écoute de son enfant et qui lui apporte réconfort, consolation, soutien, sans jugement, lorsqu’un besoin s’exprime.

 

Lorsqu’un besoin se fait ressentir, je prends le temps de me poser, d’aller écouter, de laisser être ce qui est, de me porter toute l’attention nécessaire pour retrouver la paix, la sérénité.

C’est un processus qui m’invite désormais à mettre un terme à la séparation entre ma condition humaine et ma nature spirituelle.

Il est essentiel de retrouver l’Unité en moi, de me rappeler qui je suis vraiment, d’où je viens.

Grâce à l'ensemble de mes expériences, j’ai pris conscience de la manière dont je voulais vivre ma vie, lui donner son vrai sens et m’épanouir. 

 

 

 

VIVRE L’ UNITE AU QUOTIDIEN

 

Aujourd’hui, il est essentiel pour moi de vivre ma condition humaine à partir de mon Etre spirituel et donc de ne plus vivre dans la séparation de ces 2 aspects.

Je ressens fortement au vu de l’actualité et des évènements que je suis invitée à   renforcer à chaque instant, et à travers les actes les plus banals de ma vie, ma propre responsabilité, ma propre maîtrise, ma puissance divine.

Oser dire ma vérité, témoigner de moi, accompagner et guider celles et ceux qui ressentent le besoin de se reconnecter à l’Esprit qu’ils sont, dans la joie et la simplicité, sont les engagements que j’ai choisis de vivre pour participer à l’éveil des consciences, à la création de ce nouveau monde fraternel qui est déjà là, et, où l’humain et le divin ne font plus qu’UN.

 

 

   JE SUIS CE QUE JE SUIS

SITE INTERNET 2017 PHOTO 1.jpg
transition_energetique_0.jpg
chemin de roses.jpg

 30 JUILLET 2020

En direct sur la chaîne YOUTUBE de Marie-Odile Sansault

Dans le cadre de la série

"Témoin de notre JE SUIS aujourd'hui, Apôtre du Christ 2000 ans après"

vous trouverez, ci-dessous, mon témoignage relatant mon parcours qui me mène doucement mais sûrement vers l'unification de l'humain/divin.

Je suis interviewée par Marie-Odile.

Bon visionnage,

31 AOÛT 2020

J'ai la joie de vous faire part de la parution d'un livre de témoignages auquel j'ai participé, avec 8 co-auteurs. Il relate notre manière de vivre notre dimension spirituelle dans notre quotidien le plus banal, à travers nos actions, nos expériences, nos décisions.

 

Il s'intitule :

 "2000 ans après, des Apôtres du Christ"    

 

Pour le découvrir, cliquer sur lien suivant :

 https://www.edilivre.com/2000-ans-apres-des-apotres-du-christ-collectif-d-auteurs.html/

9782414466351.jpg